Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le syndrome de l’intestin irritable

Facebook
Twitter
LinkedIn
Le syndrome de l'intestin irritable

L’article original a été rédigé par notre partenaire : La clinique iaso de Rimouski. Pour lire l’article original, cliquez ici.

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable?

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), aussi connu sous le nom du côlon irritable, se caractérise par des symptômes tels que crampes, ballonnements, diarrhée, constipation, modification de la texture des selles et maux de ventre chroniques. Ces symptômes peuvent apparaitre, puis disparaitre. Les causes exactes de ce syndrome sont inconnues, mais on note que les gens qui en souffrent semblent avoir un système digestif plus sensible. Bien qu’elles n’en soient pas responsables, on note que certaines habitudes alimentaires et de vie peuvent déclencher ou aggraver les symptômes.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, je vous suggère fortement de consulter votre médecin. À la suite de ses investigations, il sera en mesure de poser – ou non – le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable et de vous proposer un plan de traitement.

Image

Comment réduire les épisodes du syndrome de l’intestin irritable (SII)?

Plusieurs habitudes peuvent soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

Habitudes alimentaires

  • Manger à  des heures régulières. Quand l’organisme reçoit des quantités d’aliments à des intervalles réguliers, il a tendance à mieux respecter sa faim et son rassasiement (arrêter de manger lorsque les dernières bouchées sont de trop, ce qui évite de la distension abdominale, les maux de ventre, etc.).
  • Fractionner les repas. La personne qui souffre de SII a avantage à consommer plusieurs petits repas tout au long de la journée (plutôt que de consommer trois gros repas). Cela réduit les risques de distension de l’abdomen, les maux de ventre, etc.
  • Mastiquer suffisamment ses aliments. Cela facilite grandement le travail du système digestif.
  • Boire beaucoup d’eau. Assurez-vous de consommer l’eau tout au long de la journée en évitant de boire de grande quantité à la fois. Cela évitera la distension abdominale qui peut souvent être très douloureuse chez la personne qui souffre de SII.
  • Consommer des fibres solubles. Les fibres solubles ont l’avantage de se transformer en gel lorsqu’on les consomme, ce qui permet aux selles de transiter plus doucement dans l’intestin. Voici quelques sources de fibres solubles : son d’avoine, farine d’avoine, flocons d’avoine, orge, sarrasin, orange, rhubarbe, pomme de terre, carottes, patate douce, concombre, supplément de psyllium, etc.
  • Réduire les irritants pour l’intestin. Cela peut être le cas des aliments suivants : aliments ultra-transformés, raffinés et gras, café, thé, alcool, jus d’agrumes et fruits acides, épices, chocolat, etc.
  • Réduire tout ce qui peut causer des gaz. On évite donc de boire avec une paille, d’avaler ses aliments sans les avoir bien mastiqués, de mâcher de la gomme, de boire des boissons gazeuses, de manger des légumineuses, du chou, etc.

Image

Habitudes de vie

  • Faire la tenue de son journal alimentaire. Comme la mémoire est une faculté qui oublie, tenir un journal peut permettre de faire des liens très intéressants entre la consommation de certains aliments et l’apparition de certains symptômes. Cela vous permettra également de connaitre vos tolérances individuelles. Par exemple, alors qu’une demi-tasse de salade de chou peut engendrer des symptômes, un tiers de tasse peut être très bien tolérée.
  • Réduire le stress. Le stress est très néfaste pour la digestion. Le réduire au minimum à l’heure des repas s’avère donc un pas important vers une meilleure santé digestive. Le yoga, la méditation, la visualisation sont tous des moyens de mieux gérer son stress.
  • Être actif. Les activités physiques ainsi que le sport permettent de stimuler le transit intestinal, d’éloigner la constipation, l’anxiété, etc. Pour en retirer des bienfaits, on s’active tous les jours.

Voilà autant de trucs qui peuvent vous aider à mieux gérer les symptômes associés au syndrome de l’intestin irritable. Pour des conseils plus personnalisés, n’hésitez pas à me consulter! Je saurai adapter mes conseils à votre réalité et à vos besoins et peut-être même vous proposer d’adopter une alimentation à faible teneur en FODMAP.

Au plaisir !

Karine Landry

Diététiste professionnelle

Pour voir l’article original : https://www.cliniqueiaso.com/blogue/syndrome-intestin-irritable

Tu désires aller mieux ?

Viens discuter avec l’un de nos professionnels de la santé et il pourra sans aucun doute t’aider à demeurer ou à devenir en meilleur santé. Que tu désires prendre soin de toi, ou bien, que tu aies vraiment besoin d’aller mieux. Nous sommes là pour t’aider. Notre service est sécuritaire et confidentiel.

 

Chaque professionnel sur Pro Ressources.ca fait partie d’un Ordre, d’une Fédération ou d’une Association. Ils ont tous des assurances et les études nécessaires afin de pratiquer leurs professions.

 

Pour prendre rendez-vous, il faut d’abord d’inscrire et se connecter sur la plateforme. Fais-le dès maintenant, c’est gratuit !

Explorer d'autres sujets :

Améliorer l’accès aux soins en région

Améliorer l’accès aux soins en région

L’accessibilité aux soins de santé est un enjeu de taille au Québec, surtout dans les régions éloignées. Avec une population vieillissante et

Laisser un commentaire